Notre réponse au courrier du bailleur promettant la recherche de fuite

Publié le par Sandrine

Comme nous l'avons dit, le rendez-vous a été annulé et le suivant n'a pas été confirmé. Pour ne pas être pris en défaut, et dans le but de tout coucher par écrit car rappelons-le, nous ne sommes qu'à quelques jours de l'audience en référé, nous avons répondu au bailleur.

" Madame, Monsieur,

Je vous écris ce jour suite à votre courrier du XX XX XXXX dans lequel vous m'avisiez d'un rendez-vous avec Monsieur X et la société X en date du X. Monsieur X m'a téléphoné le XX XX XXXX pour m'aviser de l'annulation de ce rendez-vous. Il m'a avisé d'un éventuel report au X qui devait être confirmé par un courrier déposé dans ma boîte aux lettres le jour-même de notre conversation téléphonique. A ce jour, n'ayant aucune nouvelle, je considère que ce rendez-vous est également annulé. J'attends donc que vous fixiez une nouvelle date pour cette intervention. J'ai toujours tout mis en oeuvre pour faciliter vos interventions et me rendre disponible. Cependant, eu égard à l'aggravation de mon état de santé et à la difficulté que représente l'obtention d'un rendez-vous chez un spécialiste, vous comprendrez que je sois éventuellement amené à vous demander de faire preuve de souplesse si le rendez-vous que vous me fixerez tombait en même temps qu'une consultation prévue de longue date.

Vous remerciant par avance de votre compréhension, je vous prie, Madame, Monsieur, d'agréer mes salutations distinguées."

Nous avons, vu les délais extrêmement courts, doublé ce courrier d'un mail à l'agence.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article